Secteur de l'énergie : stratégies des gestionnaires de réseaux

 

La succursale d'EDF, chargé du réseau de distribution d'électricité, Enedis (ex-GRDF) vient de mettre sur pied une nouvelle stratégie d'accompagnement des clients qui ont décidé de consommer l'énergie produite à travers leurs propres panneaux solaires.

 

Un nombre croissant de possibilités sont mises à la disposition des Français pour bénéficier de l'électricité. Ces derniers ont la possibilité de souscrire à un abonnement chez l'un des nombreux fournisseurs (EDF, Lampiris, Mint Énergie, Plüm Énergie, etc.) que compte le marché et consommer désormais l'énergie qu'ils produisent via les sources renouvelables telles que l'éolien ou le solaire. Enedis a décidé d'expérimenter une stratégie pour guider les consommateurs séduits par l'aventure. Elle a décidé dans un premier temps d'escorter une dizaine de projets d'autoconsommation collective. Il s'agit d'un type d'autoconsommation qui regroupe de nombreux consommateurs (entreprises, particuliers, bâtiments tertiaires, immeubles, etc.) qui se répartissent l'énergie produite via leurs panneaux solaires.

La contrainte réglementaire de ce procédé a été mise au point en début d'année, et Enedis doit favoriser les opérations d’autoconsommation, particulièrement en rattachant les installations électriques et en plaçant les compteurs intelligents (Linky) chez les consommateurs concernés. Le premier projet de cette stratégie se réalisera dans les Pyrénées-Orientales, avec le Conseil départemental et la société experte dans le solaire, Tescol.

 

Satisfaire une opinion sociétale

 

De façon concrète, le rôle du distributeur sera de mesurer, d'évaluer et de communiquer aux consommateurs les quantités d'électricité réalisées et à partager entre eux. Le distributeur assure aussi l'alimentation en électricité si la production locale ne satisfait pas les attentes. Il entend donc ainsi "solutionner cette opinion sociétale" au profit d'une production et d'une consommation locale, telle que dans l'alimentaire, bien que cette évolution ne soit pas aisée. Toutefois, l'entreprise souhaiterait particulièrement une adaptation du coût de convoyage de l'électricité (Turpe), réglé sur la facture des clients, et sur lequel le distributeur se rétribue pour la gestion du réseau.

Enedis explique par ailleurs, au travers de son directeur de la stratégie, la nécessité de rééquilibrer la structure du coût, qui dépend aujourd'hui essentiellement de la quantité d'énergie transférée, qui pourrait être réduite avec l'autoconsommation et les économies d'énergie, pourtant le distributeur possède plus de tarifs fixes que variables. L'entreprise a par ailleurs déposé un recours pour contester la récente version du montant fixé en début d'année par la Commission de régulation de l'énergie. Des réflexions sont par ailleurs en cours pour établir un nouveau tarif, moins coûteux, qui rétribuerait le distributeur pour le courant qui traverse le réseau, permettant de relier plusieurs consommateurs en autoconsommation collective. Vous pourrez en apprendre davantage sur la stratégie d'Enedis ici (http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/comment-enedis-aide-les-francaisa-consommer-leur-propre-electricite-1145703.html).

 

L'état du déploiement des compteurs Linky

 

Le déploiement du compteur communiquant Linky est une opération qui a vu le jour en décembre 2015. Cette opération vise à remplacer les anciens compteurs électriques par les compteurs Linky d'ici fin 2019. Selon le gestionnaire du réseau, près de 3,9 millions de ménages bénéficient déjà d'un compteur Linky depuis le début de cette opération. L'entreprise précise par ailleurs une accélération dans le processus du déploiement. À travers donc le déploiement de ces compteurs, le gestionnaire entend satisfaire pleinement l'ensemble du territoire français à travers cette nouvelle stratégie, et devenir le premier distributeur européen à mettre à disposition ses données en open data. N'hésitez pas à vous rendre ic (http://www.objetconnecte.com/enedis-linky-strategie-2111/) pour en apprendre plus sur la relation entre Linky et Enedis.

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin:

Figurant comme un des principaux producteurs d’énergie dans le territoire français, l’EDF fait actuellement face à des problèmes financiers indéniables. Le contexte de la crise du marché européen influe sur le marché local, d’où la dégradation flagrante de sa situation financière. Il s’agit d’un établissement public commercial et industriel.

LIRE

Secteur de l'énergie : stratégie de l'état

europeetenvironnement.eu

Forces de la concurrence dans le secteur de

l'énergie

Les indicateurs de performance dans le secteur de l'énergie

secteur de l'énergie: stratégie des fournisseurs

électricité et gaz: ajustement de l'offre et de la demande

europeetenvironnement.eu - All right reserved

CGU