europeetenvironnement.eu

Forces de la concurrence dans le secteur de

l'énergie

Les indicateurs de performance dans le secteur de l'énergie

secteur de l'énergie: stratégie des fournisseurs

électricité et gaz: ajustement de l'offre et de la demande

Vers un secteur énergétique en expansion : les forces en présence

 

 

À l'heure où les multinationales et les états investissent dans les matières premières énergétiques tout autour du globe, recherchent de nouveaux moyens technologiques de production et de consommation, qu'en est-il réellement de ce marché au niveau français et international ? Fossile, éolien, solaire, nucléaire... Quels sont les procédés de consommation énergétiques de demain ?

 

Le marché français : un statu quo énergétique

En France, la quasi-totalité de l'énergie provient des énergies fossiles. Cependant, comme elle ne possède pas ou plus de gisement, elle est obligée d'importer plus de 90% de son pétrole, gaz naturel, uranium, et tout son charbon. Cette exploitation des matières premières locales reste d'autant plus limitée que les débats sur le gaz de schiste demeurent houleux et que ce marché n'est toujours pas autorisé.

 

En ce qui concerne le nucléaire, cela reste l'une des forces principale du modèle français, un marché qu'elle exporte, notamment au Japon et dans d'autres pays d'Asie. Il est notamment la principale source d'électricité, le reste étant apporté par les énergies renouvelables, mais dans une proportion moindre (à peine 25%).

 

Enfin, les énergies renouvelables s'imposent de plus en plus comme l'une des forces du marché énergétique de demain. Que ce soit au niveau des citoyens ou des pouvoirs publics, la prise de conscience écologique est en marche ainsi que la recherche de nouveaux modèles de consommation. L'éolien, le solaire et les autres types d'exploitation s'imposent donc progressivement et devraient représenter 30% de la production énergétique du marché français d'ici 2030.

 

À condition, bien sûr, que la France réussisse sa transition énergétique.

 

 

À l'international : des modèles différents en fonction des pays

En ce qui concerne les grandes puissances mondiales, elles doivent faire avec leur développement économique et industriel, ainsi qu'avec les ressources énergétiques dont leur territoire est pourvu.

 

En ce qui concerne la Chine, elle importe la quasi-totalité de ses matières énergétiques. Elle est la première consommatrice de charbon, ce qui fait d'elle le premier pays responsable de l'effet de serre. En quelque sorte piégée par sa croissance continue, elle est obligée de continuer dans la voie de la pollution et des matières fossiles. Tout le contraire du Japon qui a misé sur le nucléaire (en témoigne Fukushima) et les énergies renouvelables.

 

Pour ce qui est des USA et de la Russie, les deux possèdent de formidables réserves pétrolifères et gazeuses, que ce soit directement ou par influence politique. Évidemment, cela ne va pas sans frictions géopolitiques et économiques au niveau global, les ressources de matières premières n'étant pas illimitées.

 

 

 

Pour aller plus loin:

Le secteur de l'énergie beaucoup de forces et d'avantages, néanmoins il a aussi beaucoup de faiblesses, tel que les déchets toxiques, la pollution etc.

LIRE

Les faiblesses du secteur energetique

Depuis les années 1940, la consommation d'énergie a connu une forte croissance, et cela va avec le développement des pays émergents ainsi que la croissance démographique.

LIRE

demande mondiale en constante croissance

 

europeetenvironnement.eu - All right reserved

CGU